Instruments classiques

Les percussions

La famille des percussions se répartie en deux catégories. Les membranophones et les idiophones. Les membranophones sont construits autour d'une membrane ou de cordes qui vibrent au-dessus d'une caisse de résonance lorsqu'on les frappe. Le son est amplifié par cette caisse. On peut citer les tambours (membrane), les cymbalums (cordes). Les idiophones sont les instruments dont le corps est lui-même l'élément sonore.  Citons les castagnettes, les carillons ou le triangle.
On peut encore ajouter une distinction.  Les percussions sont soit à hauteur non déterminée, c'est à dire que le son produit  n'est pas une note que l'on peut reproduire ou chanter, soit à hauteur déterminée. Dans ce dernier cas, l'instrument donne  une note. Cette distinction s'applique tant aux idiophones qu'aux membranophones. Exemples : le triangle est un idiophone à hauteur déterminée, les castagnettes à hauteur non déterminée. La timbale est un membranophone à hauteur déterminée et la caisse claire est un membranophone à hauteur non déterminée.
 
Les instruments de percussions :
• Caisse claire
• Castagnettes
• Célesta
• Cloches
• Cloches tubulaires
• Cymbales antiques
• Cymbales frappées
• Cymbales suspendues
• Fouet
• Glockenspiel
• Gong
• Grosse caisse
• Héliophone (servant à reproduire le bruit du vent dans certains opéras )
• Tambour
• Tambour de basque ou Tambourin
• Tam-tam
• Timbales
• Triangle
• Vibraphone
• Xylophone
Professeur : Christian Hamouy
Christian Hamouy a obtenu un 1° Prix de piano et un 1° Prix de percussion. Fondateur et soliste des Jeunes Solistes d’Aquitaine, de l’ensemble de percussions PERCUSSIS, du quatuor TETRA (2 pianos 2 percussions) ainsi que d’un duo avec l’accordéoniste Pascal CONTET. Pianiste et percussionniste au sein de l’orchestre Bordeaux-Aquitaine de 1976 à 1982 Soliste et Directeur Musical des PERCUSSIONS DE STRASBOURG jusqu’en 1996. Percussionniste de l’ensemble MUSICATREIZE (direction : Roland HAYRABEDIAN) et de l’Ensemble de la Société de Musique Ancienne (direction : Marie-Claire BERT), entre autres formations. Titulaire du C.A. de percussion Christian Hamouy est professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de LYON jusqu’en 1999 et formateur à l'IUFM. Animateur et formateur de stage PERCUSTRA, il est également Jurys et Master class nationaux et internationaux en Europe, au Japon et à Taiwan
Compositeur, il dirige la collection « Percussion Plaisir » aux éditions FRANCOIS DHALMANN.

L'enseignement des percussions à l'Académie Rainier III
L’enseignement concerne principalement les percussions contemporaines et classiques : CLAVIERS (vibraphone, marimba, xylophone, etc…) PEAUX (caisse claire, toms, timbales, djembé, etc…)     Accessoires (tambour de basque, triangle castagnettes, cymbales, etc…).
La pédagogie dans La classe de M. Hamouy est axée sur le plaisir et l’exigence, avec pour but ultime la possibilité, à chaque fois que cela est possible, de se produire sur scène, de se retrouver face à un public. Il est important de ressentir ces sensations uniques : être soliste ou membre d’un ensemble de musique de chambre, apprendre à partager avec d’autres musiciens, créer des émotions.
Pourquoi M. Hamouy base t-il sa pédagogie sur le concert, le spectacle ?
Parce que c’est la finalité de tout musicien, professionnel ou non. C’est sur scène que l’on prend conscience de l’importance des efforts accomplis. Outre le travail technique de chaque instrument, la percussion traditionnelle est abordée (Brésil et Afrique de l’Ouest) avec un grand maître qui vient 3 fois par an pour enseigner dans la plus pure tradition  et la bonne humeur les bases de la musique brésilienne ainsi que le djembé et le sabar. L’apprentissage de la percussion débute par la pratique du djembé, instrument des pays Mandingues qui va suivre l’élève tout au long de sa formation. Jouer ensemble et projeter le travail dans le cadre de spectacles est un des fondements de la pédagogie de M. Hamouy et ce dès la première année.