Instruments classiques

La musique ancienne

En lui-même le concept de Musique Ancienne reste vague ; aussi bien et compte tenu du décalage et des imprécisions  historique, pourrait-on encore parler de Musique Ethnique … aussi semble-t-il plus opportun de parler des Musiques Anciennes !

On admet généralement que  la fin de la période Baroque, Musique Ancienne par excellence, coïncide avec le décès de J.S. Bach en 1750 ; cédant alors la place  à la période dite Classique.  Exit alors la Musique Ancienne ! Il est  aujourd’hui admis de regrouper sous le même terme générique  de Musique Ancienne les périodes musicales suivantes :
  • La Musique Médiévale ;
  • La Musique de la Renaissance ;
  • La Musique Baroque.
Il faut noter l’importance fondamentale des Pratiques Collectives au sein du Département de Musique Ancienne ; puisque les musiques anciennes restaient avant tout des activités festives, sociales et fédératrices des milieux sociaux  dans lesquels elles se manifestaient.
 
  • Flute à bec
La voix, la flûte et la percussion sont présents depuis la nuit des temps. Dès que l’Homme commence à écrire, à exprimer ses émotions, ses sentiments, les flûtes semblaient être déjà là, prêtes à recevoir son souffle et ses secrets. De fabrication facile, les flûtes se retrouvent dans les traditions du monde entier. La famille des flûtes à bec se diversifie pour être jouée en ensemble, à des hauteurs de son différentes, comme un orchestre : soprano, alto, ténor, basse... et même contre-basse ! Du Moyen-Age à l’époque Baroque, c’est l’instrument roi, comme le violon aujourd’hui. Il reste de cet âge d’or une littérature abondante et variée, accessible aux enfants et aux adultes amateurs. La flûte à bec peut être apprise par de jeunes enfants, car sa pratique facile et rapide au début, permet de jouer rapidement des morceaux et faire de la musique en ensembles. Sympathique compagnon du jeune enfant, cet instrument de musique permet de développer son sens de l’écoute, de communiquer ses premières émotions artistiques, mais aussi d’accepter et respecter des règles collectives simples, dans le plaisir et le partage avec d’autres enfants. Le nom que porte la flûte à bec dans d’autres langues sont autant d’invitations à la choisir comme instrument de musique qui fait rêver : recorder (« chanter comme un oiseau »), flauto dolce (« flûte douce »), consort flute (« flûte d’ensemble »).

Professeur : Marie-Claire Bert
Premier Prix du Conservatoire Supérieur de Genève, elle obtient la même année le Diplôme du Centre de Musique Ancienne de Genève, et est lauréate du concours international d’Hurtebise. Elle fonde et dirige l’Ensemble de la Société de musique Ancienne de Nice de 1990 à 2003. Durant cette même période, elle a mis en place le Centre Régional de Musique Ancienne de Cannes. Invitée comme soliste et pédagogue dans de nombreux festivals : Jérusalem, Schwetzingen, Fès, Koweit, Leptis Magna (Lybie), Prague, Barcelone... Elle enseigne aujourd’hui la flûte à bec et la musique de chambre à l’Académie Prince Rainier III de Monaco. Avec son enseignement Marie-Claire Bert cherche à développer chez l’enfant l’écoute de soi et des autres, l’expression progressive de son monde artistique, le respect de règles dans un groupe, en s’appuyant sur ses envies et son plaisir. Elle propose très tôt des ensembles et des spectacles où l’enfant aime montrer et partager ce qu’il apprend. Sa recherche d’aujourd’hui l’incite à se servir de la flûte à bec et de la musique ancienne comme vecteur d’une rencontre intime et profonde avec l’auditeur. La nature épurée de cet instrument, l’inspiration divine ou festive de son répertoire permettent de susciter des émotions aussi puissantes qu’éphémères.
  • Clavecin
Professeur : Mme Camille Mugot-Drillien
Après l’obtention des médailles d’or en flûte à bec et clavecin au C.N.R de LYON  elle étudie au C.N.S.M de Lyon auprès d’Huguette Dreyfus et de Françoise Lengellé et termine avec le DNSM en clavecin; elle obtient parallèlement une licence en Musicologie à l’université Lyon II. Elle part ensuite étudier au  conservatoire royal d’Anvers auprès de Jos Van Immerseel où elle obtient le diplôme supérieur de clavecin. Elle se produit régulièrement  en musique de chambre dans le répertoire vocal et instrumental avec ses ensembles « Baroc’Co », « la Muse de Monaco », en Corse avec «  Orfeo Isulanu »,tout autant que dans des grandes formations aussi diverses que l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Fabio Biondi, Robert King, Jean-Christophe Spinosi. Depuis 1987 elle enseigne le clavecin et la basse continue à l’Académie Rainier III.
L'enseignement  du clavecin à l'Académie Rainier III
La classe de clavecin du département de musique ancienne de l'académie de musique de Monaco offre aux élèves dès le niveau débutant la découverte de cette instrument aux sonorités douce et cristalline et de son répertoire qui s'étend de la fin du moyen-age à nos jours. Cet instrument donne vite gout au partage, à l'échange par le biais des pratiques collectives pour créer des événements, lieu de rencontres comme "le bal renaissance" , " les concerts au Palais Lascaris", "Rencontres de clavecin de la région Paca" ou la soirée "hommage aux éditions musicales de l'Oiseau-Lyre" à la cathédrale de Monaco.
 
  • La Viole de Gambe
La viole de gambe appartient à la famille des cordes frottées, comme le violon et le violoncelle. Le nom de “viole de gambe” vient de sa tenue : les violes sont serrées entre les jambes ou posées sur les genoux pour les plus petites.Les violes de gambe possèdent 6 ou 7 cordes, en boyau.Le jeux polyphonique (sur plusieurs cordes en même temps, à la manière des guitaristes)est facilité car la tête du chevalet,faiblement arqué, met les cordes presque surle même niveau.Il est toutefois possible de jouer fort sans risquer d'effleurer les cordes voisines,comme le ferait un violoncelliste.Des frettes divisent le manche, comme sur le luth ou la guitare. L'archet de viole se tient dans le sens inverse par rapport au violon c'est-à-dire par dessous, la paume de la main tournée vers l'extérieur. Cet instrument est apprécié pour la beauté de sa musique, son atmosphère intimiste et sa sonorité, souvent comparée à la voix humaine.Cette musique charme petits et grands par son raffinement, son dépouillement, ses harmonies recherchées et sa fraîcheur.Quelques compositeurs : Ortiz, Purcell, Hum, Sainte Colombe, Marais, Forqueray, Caix D'herveloix, Abel, Telemann, Bach...La popularité de la viole connait une longue éclipse, du XIXe siècle au milieu du XXe siècle.Mais tout change dans la 2nde moitié du XXe siècle. De nombreux musiciens se lancent dans la redécouverte des musiques anciennes. La viole de gambe est ainsi remise au goût du jour avec des interprètes comme Jordi Savall ou Wieland Kuijken.

Professeur : Sybille Schütz-Carrière

L'enseignement de la viole de gambe à l'Académie Rainier III
L'apprentissage de la viole de gambe s'inscrit dans un cursus complet permettant un apprentissage approfondi de la musique. Comme pour tous les instruments, chaque élève bénéficie de leçons particulières. Ces temps privilégiés permettent au professeur d'adapter sa pédagogie au rythme et à la personnalité de chaque enfant. Mais le but premier est, une fois les bases acquises, de permettre aux élèves de partager leur musique en soliste, avec des camarades ou avec leurs professeurs. Ainsi, les élèves se retrouvent régulièrement pour s'accompagner les uns les autres, et ce quelques soit leur niveau. Et cela dépasse le cadre de la classe de viole de gambe. Chaque année de nombreux ensembles composés de différents instruments se créent, allant du duo à l'orchestre, afin de présenter au public des projets riches et variés.

Les occasions de démontrer de leur savoir-faire sont nombreuses mais quelques temps forts ponctuent l'année :
• La journée autour de la viole de gambe regroupant les élèves de Monaco et des Alpes Maritimes
• le bal renaissance où les élèves se transforment en maitres à danser
• Les concerts du palais Lascaris à Nice 


Collectif : Consort

NB : Les classes de Chant de Marie-Anne Losco, de flûte à bec de Marie-Claire Bert, de Trompette ancienne de Mathias Persson, de Trombone/Sacqueboute de Jean-Yves Monier et d'Orgue d'Olivier Vernet participent régulièrement aux activités du Département de Musique Ancienne …