Ateliers & Collectifs

La musique de chambre

À l'origine, la musique de chambre s'oppose à la musique religieuse et à la musique de scène.            

C'est une musique composée et interprétée pour et, souvent, par des particuliers, princes ou riches amateurs. L'espace réduit où elle se trouve généralement exécutée ainsi que la simplicité qui caractérise, la plupart du temps, ses expliquent le nombre limité de musiciens, cinq ou six tout au plus. À l'époque classique, la musique de chambre est autant conçue pour le plaisir de l'exécutant que pour l'agrément de l'auditoire, qui est parfois peu nombreux.

À partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle, la distinction s'établit entre musique d'orchestre et musique de chambre, en fonction seulement de la taille de la formation requise. En musique de chambre, on rencontre essentiellement le trio, le quatuor, le quintette et le sextuor. Le quatuor à cordes, formation de musique de chambre la plus fréquente, est composée de deux violons, d'un alto et d'un violoncelle. L'ensemble de chambre est un orchestre en réduction, dont chaque partie est confiée à un soliste plutôt qu'à un groupe d'instrumentistes.  La recherche instrumentale et formelle n'est pas moins importante dans la musique de chambre que dans la musique orchestrale, bien au contraire. En témoignent les nombreux quatuors de Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert, Brahms, Dvorak, Bartók ou Schönberg.

Les différents responsables d’Ensemble de Musique de Chambre sont :
 

  • Musique de chambre ancienne

Marie-Claire Bert
Premier Prix du Conservatoire Supérieur de Genève, elle obtient la même année le Diplôme du Centre de Musique Ancienne de Genève, et est lauréate du concours international d’Hurtebise. Elle fonde et dirige l’Ensemble de la Société de musique Ancienne de Nice de 1990 à 2003. Durant cette même période, elle a mis en place le Centre Régional de Musique Ancienne de Cannes. Invitée comme soliste et pédagogue dans de nombreux festivals : Jérusalem, Schwetzingen, Fès, Koweit, Leptis Magna (Lybie), Prague, Barcelone... Elle enseigne aujourd’hui la flûte à bec et la musique de chambre à l’Académie Prince Rainier III de Monaco. Avec son enseignement Marie-Claire Bert cherche à développer chez l’enfant l’écoute de soi et des autres, l’expression progressive de son monde artistique, le respect de règles dans un groupe, en s’appuyant sur ses envies et son plaisir. Elle propose très tôt des ensembles et des spectacles où l’enfant aime montrer et partager ce qu’il apprend. Sa recherche d’aujourd’hui l’incite à se servir de la flûte à bec et de la musique ancienne comme vecteur d’une rencontre intime et profonde avec l’auditeur. La nature épurée de cet instrument, l’inspiration divine ou festive de son répertoire permettent de susciter des émotions aussi puissantes qu’éphémères.

  • Percussions contemporaines :

Christian Hamouy
Titulaire du C.A. de percussion, Christian hamouy a été professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de LYON jusqu’en 1999. Formateur à l'IUFM, animateur et formateur de stage PERCUSTRA.Il est également Jurys et Master class nationaux et internationaux en Europe, au Japon, et à Taiwan. Compositeur, Christian Hamouy dirige la collection « Percussion Plaisir » aux éditions FRANCOIS DHALMANN. Il a obtenu un 1er Prix de piano et un 1er Prix de percussion.Fondateur et soliste des Jeunes Solistes d’Aquitaine, de l’ensemble de percussions PERCUSSIS, du quatuor TETRA (2 pianos 2 percussions) ainsi que d’un duo avec l’accordéoniste Pascal CONTET, Christian Hamouy a été pianiste et percussionniste au sein de l’orchestre Bordeaux-Aquitaine de 1976 à 1982. Soliste et Directeur Musical des PERCUSSIONS DE STRASBOURG jusqu’en 1996. Percussionniste de l’ensemble MUSICATREIZE (direction : Roland HAYRABEDIAN) et de l’Ensemble de la Société de Musique Ancienne (direction : Marie-Claire BERT), entre autres formations. Importante discographie.

  • Musique de chambre ( toutes disciplines )

Christiane BONNAY
Encouragée par l'influence de sa famille amateur de musique, Christiane Bonnay commence ses études musicales à l'âge de 6 ans à Chambéry, puis à la Musikhoschule d'Hanovre, et à  l'Institut Gnessin de Moscou dans la classe de Friedrich Lips. Elle est lauréate du Prix du Président de la République, et de la Coupe Mondiale d'accordéon. En 1985, elle obtient le Certificat d’aptitude délivré par le Ministère de la Culture. Elle enseigne  à l'Académie Rainier III depuis 1981,  elle est également responsable de l’atelier tango. Elle se produit régulièrement dans diverses formations de Musique de chambre qui permettent à l’accordéon de côtoyer toutes les familles d’instruments. Elle est Présidente à  Monaco, de l'Association pour la Promotion et le Développement de l'Accordéon et du Bandonéon.


Jean-Louis Dedieu
Premier prix de clarinette et musique de chambre du conservatoire National de Région de Toulouse en 1970 Jean-Louis Dedieu apprend la direction d’orchestre dès l’âge de 15 ans avec Noël Lancien, grand prix de Rome et directeur du conservatoire. Il débute à l’âge de 18 ans comme clarinette solo de l'orchestre saisonnier de Cannes en 1971, et est admis au C.N.S.M de Paris en 1972. Reçu clarinette co-soliste et petite clarinette solo de l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo en janvier 1976, il obtient 6 mois après, en juin 1976 un 1er prixà l'unanimité 1er nommé de clarinette et de musique de chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM).La même année il crée et dirige les « Solistes de Monte-Carlo » formation a géométrie variable qui participe activement au rayonnement culturel de la Principauté de Monaco. Marque déposée en Principauté de Monaco. Jean-Louis Dedieu a joué en soliste avec l’orchestre philharmonique de Monaco, (Max Bruch, W.A. Mozart) et avec l’orchestre régional de Cannes - Provence - Alpes - Côte - d’Azur.(concerto de Mozart) ; Il a également dirigé à plusieurs reprises l’Orchestre Philharmonique de Monaco (Vivaldi, Mozart, Rossini, Bizet, Verdi, Barber, Stravinsky) l’orchestre régional de Cannes-Provence- Alpes-Côte-d’Azur (Mozart) et l’Orchestre de San Remo. Jean-Louis Dedieu a enregistré sur CD des oeuvres de Mario Faivre avec un groupe étude composé de solistes de l'OMPC, il a participé à des émissions télévisées, dont prélude à la nuit sur FR3 et à des émissions de radios sur France-Musique, R.M.C. et des radios locales… Adjoint au Maire de Roquebrune-Cap-Martin, délégué à la culture, responsable de la programmation des « Soirées au château » de Roquebrune-Cap-Martin depuis 1979 ce rendez-vous estival accueille de prestigieux solistes ; Philippe Bianconi, Philippe Bender, Olivier Charlier, Brigitte Engerer,  Alexandre Lagoya, Michel Lethiec, Jacques Francis Manzone, Richard Galliano Michel Portal, Maxim Vengerov, Youri Bashmet et les « Solistes de Moscou » et sert également de tremplin aux jeunes talents. Après avoir effectué des remplacements à l’Ecole Normale de Paris, conservatoire de Toulouse et à l’Académie Rainier III il est nommé professeur au conservatoire de Menton en 1981. Il obtient un Diplôme d'Etat pour l’enseignement. (D.E) en 1986. Jean-Louis Dedieu dirige « Les Solistes de Monte-Carlo » depuis 1976. L’ensemble est composé d’Artistes Musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. Cette formation à géométrie variable interprète un répertoire large et varié, du classique à la musique de divertissement. (Mozart, Brahms, Offenbach, Lehar, Strauss,Bizet, Gershwin, Barry….). La formation a participé au concours de l’eurovision pour la Principauté de Monaco et a entre autre accompagné Maxim Vengerov, J.M. Jarre, James Brown, shirley Bassey , Ayo. « Les Solistes de Monte-Carlo » participent à la vie culturelle de la Principauté, tout comme à son rayonnement à l’étranger. Jean-Louis Dedieu est Chevalier de l’Ordre du Mérité Culturel Monégasque.


Nicolas DOSA

Christophe PIERRE
Lauréat de nombreux concours, il a été Violon solo et concertiste dans différentes formations de chambre à Paris. Il a participé à plus de 100 créations, de 100 premières auditions, et donné plus de 1000 oeuvres issues des répertoires baroque, classique ou contemporain en concert en France ou à l’étranger. Il a créé entre autre à Paris les concerti pour violon de Montsalvatge, de Jardanyi et donné la première audition de la Suite opus 117 de Sibélius. Professeur titulaire du Certificat d’Aptitude, Christophe Pierre a enseigné dans différents établissements spécialisés en région parisienne puis au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Etienne. Il a pratiqué l’enseignement du violon, de la musique de chambre (trio, quatuor...), assuré la direction et l’encadrement d’ ensemble orchestral, délivré des formations de tutorat pédagogique et préparé les étudiants des cycles spécialisés aux entrées des Conservatoires Nationaux et Pôles supérieurs. Il a été également invité à l’Université des Sciences et Technologies de Qingdao en République populaire de Chine pour y donner des master class.

Il vient d'être nommé à l'Academie de Musique et de Théâtre Prince Rainier III de Monaco.
Invité régulièrement dans les stages d’étés, il a été entre autre directeur artistique et
pédagogique de l’Académie Musicale de Megève. Il a participé à différentes émissions à la radio-télévision française, notamment sur France-Musique (avis aux amateurs, jeunes solistes), France 2 et réalisé une dizaine d’enregistrements discographiques avec des oeuvres de Fauré, Messager, Alain, Ponce, Françaix, Vercken, Morançon, Brenet, Pinchard, Lejet, Bret, Rossini, Orff, Mozart, Bessonnet et Gorecki; certains de ces Cds ont été unanimement salués et récompensés par la presse spécialisée française.

 


Noëlle VERA
Apres avoir fait son apprentissage musical et harpistique avec Odette Le Dentu, Noëlle Vera poursuit ses études auprès d'Annie Fontaine et obtient un premier prix de harpe et de musique de chambre au Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt. Admise au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Fabrice Pierre, elle obtient le Diplôme National d'Etudes Supérieures de Musique. Elle se perfectionne auprès de Marie-Claire Jamet et Frédérique Cambreling. Elle se produit régulièrement dans diverses formations de musique de chambre (duo avec flûte, chant, quintette, quatuor de harpes,...) et parallèlement fait de nombreux remplacements au sein de  différents orchestres (Nice, Cannes et Monaco...). Mais c'est à son premier professeur, Odette Le Dentu, qu'elle doit sa passion de la pédagogie; Noëlle Vera est titulaire du Certificat d'Aptitude aux fonctions de professeur de harpe. Elle enseigne la harpe de 1999 à 2005 à l'école de musique Paul Michelot de Roquebrune Cap Martin et est également chargée  de la direction de l'établissement. Depuis 2005, Noelle Vera est professeur de harpe à l'Académie de Musique et de Théâtre Fondation Prince Rainier III de Monaco.